0

Votre panier est vide

News du Japon - 11 Janvier 2022

Télétravail dans un Shinkansen, TGV japonais

Il est maintenant possible de télétravailler dans le train shinkansen japonais

Au pays des train à l'heure, il y a de la nouveauté. Vous l'avez compris, on ne parle pas de la France ...

Le Japon est le pays pionnier des TGV. Les Shinkansen (trains japonais datant de 1964) sont connus pour leur esthétique, leur confort, mais aussi leur ponctualité. Vous avez sûrement entendu ces fameuses histoires où les conducteurs doivent parfois s'excuser profondément pour 1 minute de retard.

Et bien ces shinkansen s’améliorent continuellement pour proposer des services répondant aux besoins des passagers. C’est ainsi que l'entreprise JR (Japan Rail) a eu l'idée de proposer désormais des espaces de télétravail. Accessibles sans payer de supplément, chacun peut venir travailler dans ces endroits lorsqu’ils le souhaitent. 

Bien qu’il soit généralement demandé aux passagers de ne pas téléphoner à bord du train, ces espaces de travail permettent dorénavant de répondre aux appels et participer aux réunions en ligne, sans déranger le reste des passagers.

De plus, afin d’améliorer l’expérience, les TGV fournissent aussi des caches pour couper le son et masquer les écrans, pour les clients préférant travailler plus discrètement. Et pour ceux qui nécessitent encore plus de concentration, des lunettes écrans et casques avec réduction du bruit sont également à disposition.

Sur les routes populaires, des shinkansen sont disponibles tous les quarts d'heure, permettant de relier les grandes destinations telles que Tokyo et Osaka. Il s’agirait presque d’un métro à grande vitesse. Toutefois, les places d’un Shinkansen valent presque celles d’une première classe en avion sur un vol domestique, d’où l’importance accordée au service client.


Unions de même sexe d'ici 2023 à Tokyo

Photo prise durant la gay pride à Tokyo, où le mariage homosexuel sera possible à partir de 2023

Alors que le mariage gay n’existe pas à l’échelle nationale au Japon, la gouverneure de la capitale japonaise, Yuriko Koike, a déclaré vouloir reconnaître les unions de même sexe d’ici 2023. Elle répond ainsi aux vœux des Tokyoïtes, ainsi que d’une majorité de la population nippone désormais favorable à l’union homosexuelle.

En effet, 80% des 20-30 ans soutiennent le mariage homosexuel, alors que la réticence parmi les personnes plus âgées diminue aussi depuis quelques années, de plus de 30% chez les 40-50 ans par exemple.

Ce mouvement a également le soutien de grandes marques japonaises, telles que Uniqlo le H&M japonais, qui ont manifesté leur soutien aux couples LGBT.

Néanmoins Fumio Kishida, le Premier ministre japonais, a émis des réserves quant à la légalisation du mariage gay. Arrivé au pouvoir en octobre dernier, il a confié ne pas avoir atteint le point d’accepter un changement sur cette loi.

Ce projet Tokyoïte serait une grande avancée pour le pays, quand on connait l'influence qu'a la capitale sur le reste du Japon.

Vous avez sûrement déjà entendu parler de Shibuya, l'arrondissement célèbre pour son passage piéton gigantesque, entouré de buildings plus lumineux les uns que les autres. C'est dans cette partie de Tokyo que les premiers certificats d’unions de personnes de même sexe ont été proposé, en 2015. Ensuite, d’autres arrondissements de la capitale ont suivi le mouvement et c'est actuellement une centaine de collectivités territoriales qui proposent ces certificats.


Purification de l'âme dans un bain glacé

Un bain d’eau glacée pour ce rituel shinto qui vise à se purifier l'esprit

Chaque année, le deuxième dimanche de janvier est consacré à un bain d’eau glacé pour ce rituel shinto. Près de Tokyo, au sanctuaire Teppou-zu Inari, vous pourrez y voir des hommes en pagnes traditionnels et des femmes en robes blanches se plonger dans de l’eau avoisinant les 5 degrés. Ce rite a pour but de purifier leur âme, s’assurer une bonne santé et bien démarrer la nouvelle année. Pour cette 66e édition, les fidèles ont notamment prié pour la fin de la pandémie de COVID-19.

Lors d’un rituel de purification, le fait de s'immerger dans l'eau glacée permet de nettoyer l'esprit ou tout simplement de montrer la bravoure et le dévouement du croyant. En effet, au delà de la partie psychique, ces prières immobiles dans l’eau glacée sollicitent l'endurance et la concentration des pratiquants.

Cette célébration provient du shintoïsme, la religion la plus ancienne du pays du Soleil levant. Au contraire des religions aux divinités presque humaines, elle vénère les éléments de la nature, comme l’eau, la montagne ou encore le vent. Elle est encore omni-présente dans la société japonaise, qui a par exemple un jour férié dédié à la montagne - Yama no hi (山の日). Pour l'eau, il est commun pour les japonais de passer du temps dans les onsen (bains d'eau chaude volcanique) ou dans les sentō (bains publics).


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.