0

Your Cart is Empty

Édition Spéciale : Tout sur l'assassinat de Shinzo Abe

Le rôle du premier ministre japonais

Le Premier ministre du Japon est le chef du gouvernement et, en tant que dirigeant du Cabinet, détient donc le pouvoir exécutif au sein du Gouvernement japonais. Il représente également l'État japonais sur la scène internationale.

Si on devait comparer avec la France, il a bel et bien le rôle du président de la république mais n'est appelé premier ministre que parce que le Japon a un empereur - qui n'a pas vraiment de pouvoir donc.

Le 64e et actuel Premier ministre est Fumio Kishida depuis le 4 octobre 2021.

 

Un ex premier ministre populaire

Abe Shinzo (安倍 晋三), était un homme politique japonais qui a été Premier ministre du Japon et président du Parti libéral démocrate (LDP) de 2006 à 2007 et de nouveau de 2012 à 2020. C'est lui qui détient le record de longévité pour un premier ministre nippon, avec 9 ans au compteur. Il a quitté son poste en raison de soucis médicaux en septembre 2020. Depuis, il restait dans la vie politique japonaise dans un rôle mineur, en faisant figure de supporter de campagne pour son parti.

 

Le 8 Juillet 2022, Gare de Yamato-Saidaiji, Nara

Alors qu'il tenait un discours de soutien pour Kei Satō, membre du parti LDP, l'assassin s'est approché d'Abe par derrière, arme à feu artisanale en main et a tiré deux coups de feu. Le premier a raté et a incité Abe à se retourner, à quel point un deuxième a été tiré, frappant mortellement Abe dans la région du cou et de la poitrine.

Abe a été transporté d'urgence à l'hôpital ne montrait alors aucun signe vital. Malgré les transfusions, la perte de sang était trop importante et les tentatives de réanimation ont échoué. Il a été déclaré mort à 17h03 JST, à 67 ans.

 

Tetsuya Yamagami : un fou ?

Moment de flottement pendant plusieurs jours dans les médias japonais : on se comprend pas pourquoi quelqu'un aurait l'idée de tuer Abe. Son oncle a fini par nous raconter leur histoire.

Lorsqu'il avait environ 4 ans, le père de Yamagami s'est suicidé et le frère de Yamagami, qui avait un an de plus, a été aveuglé de l'œil droit en raison d'un cancer infantile. Leur mère en détresse s'est tournée vers la religion et une secte : "L'Église de l'Unification" (Unification Church).

En tout, elle a donné à l'organisation un total de 100 millions de yens (plus de 700,000 euros), une partie provenant des paiements d'assurance-vie après la mort du père de Yamagami et l'autre de la vente des biens immobiliers. À cause de tous ces dons, la famille a fini par faire faillite, au point que les enfants suppliaient les autres membres de la famille de les aider car ils n'avaient rien à manger.

Yamagami est entré dans l'un des meilleurs lycées de la préfecture de Nara, mais a renoncé à aller à l'université par manque d'argent. Il a rejoint la MSDF (armée maritime) l'année où sa mère a fait faillite, et en janvier 2005, il a tenté de se suicider à 24 ans. Il avait confié à son entourage qu'il voulait se sacriifier pour que l'assurance vie puisse sauver son frère et sa sœur, enlisés dans la pauvreté.

Alors quel est le rapport avec Abe ? Et bien ce dernier soutenait d'une certaine manière le groupe religieux en apparaissant à leurs évènements, même s'il n'était officiellement par un membre. Cela était suffisant pour Yamagami, qui voulait utiliser l'assassinat pour dénoncer les agissements de la secte.

 

L'Église de l'Unification

L'église a été fondée à Séoul en 1954, un an après la fin de la guerre de Corée, par le révérend Sun Myung Moon, le messie autoproclamé qui a prêché de nouvelles interprétations de la Bible et des systèmes de valeurs conservateurs et axés sur la famille.

L'église est connue dans les médias pour les mariages de masse où elle jumelait des couples, souvent de différents pays, dans de grands lieux ouverts tels que des stades et des gymnases. On dit que le groupe compte des millions de membres dans le monde, dont des centaines de milliers au Japon.

Au Japon, le groupe a fait face à des poursuites judiciaires pour avoir vendu des "marchandises spirituelles" qui auraient poussé les membres à acheter des œuvres d'art et des bijoux coûteux ou à vendre leurs biens immobiliers pour recueillir des dons pour l'église.

L'église a développé des relations avec des dirigeants mondiaux conservateurs, notamment les présidents américains Richard Nixon, Ronald Reagan, George H.W. Bush et plus récemment Donald Trump. On comprend donc facilement qu'elle puisse encore exister malgré les accusations.

Au Japon, le lien politique le plus connu était avec le grand-père d'Abe, Nobusuke Kishi, qui fut également Premier ministre et dont on pense qu'il aurait aidé la secte a s'installer au Japon.


Leave a comment

Comments will be approved before showing up.