0

Votre panier est vide

News du Japon - 19 Janvier 2022

Des anciens bus reconvertis en saunas mobiles

Reconversion dans anciens bus en saunas mobiles baptisés sabus.

C'est à Himeji, préfecture proche des villes d'Osaka et Kobe, que la société de bus Shinki Bus s’est lancée dans une reconversion improbable. 

En effet, afin de faire face à la baisse du nombre d'usagers, causée par la pandémie, l'entreprise a décidé de ne pas gaspiller ses anciens bus et de les convertir en saunas mobiles.

Ce nouveau service est baptisé sabus, un terme inédit qui est en fait une contraction des mots sauna et bus.

Le premier prototype est encore en cours de transformation, avec l’intérieur du bus entièrement refait en bois afin de ressembler à un hammam traditionnel. Les boutons pour signaler l'arrêt ont quand a eux été transformés en diffuseur de vapeur.

L'entreprise prévoit de dévoiler officiellement sa version finale en février 2022, et de les mettre à disposition lors d’événements, ou dans des zones marchandes. Tout comme dans les bus traditionnels, on remarque sur les photos la présence de sangles et poignées, ce qui pourrait laisser supposer un concept de véritable sauna mobile, qui permettrait à ses usagers de suer un petit coup avant de se rendre au boulot. En espérant que les serviettes seront incluses dans le prix !

 

Un français cartonne au Japon avec son camembert au chocolat

Frédéric Madelaine et son fameux camembert au chocolat cartonne au Japon

“C’est délicieux, le goût du camembert se marie à merveille avec le chocolat ..."
Sûrement une phrase que l'on n'imaginerait pas sortir de la bouche d'un japonais !

Voilà ce que pensent les clients du pâtissier-chocolatier Frédéric Madelaine, un normand installé à Tokyo depuis 23 ans, et dont la boutique propose de nombreux délices français, dont ce fameux camembert au chocolat !

Avec son activité appelée "Le Pommier", le chef pâtissier agit comme véritable ambassadeur de la France au Japon. Faisant découvrir aux habitants de l'archipel des recettes comme le Mille-feuilles, le Paris-Brest, le marron ou encore les bûches de Noël, il connaît un grand succès au pays du Soleil levant.

L’engouement des Japonais pour la gastronomie française, notamment ses pâtisseries, a commencé au XIXème siècle, avec l’arrivée des salons de thé au Japon. Ensuite, en 1970, des boulangers et pâtissiers de la boulangerie Doncq sont venus à l’exposition universelle d’Osaka. Cela a contribué à l’intérêt des nippons pour les douceurs françaises.

Suite à cela, de nombreux Japonais ont fait le voyage vers la France pour y apprendre l’art de la pâtisserie. Leur retour au pays a ainsi permis d’améliorer la qualité des produits locaux. Désormais, de nombreuses adresses de pâtisseries au Japon permettent de déguster les mets français, pendant que d’autres fusionnent les pâtisseries des deux pays.

Prochaine étape : convertir les japonais au maroilles trempé dans le café ?

 

Le poème annuel de l'empereur japonais Naruhito

L'empereur japonais Naruhito lors de la cérémonie annuelle de lecture de poème.

"Alors que nos contacts avec le monde
Restent difficiles,
J'espère sincèrement qu’un jour
La fenêtre s'ouvrira sur le monde"

Voici une traduction approximative du poème de l'empereur japonais, lors de la cérémonie annuelle de lecture de poème. Le thème pour cette année : fenêtre.

L'empereur s'est expliqué sur son choix en parlant notamment de son envie du retour à la normale, et surtout des voyages. En effet, il considère comme essentiel la possibilité pour les étrangers de venir découvrir le Japon, mais aussi pour les japonais de voyager et s'ouvrir une fenêtre au monde.

La cérémonie de l'Utakai Hajime (歌会始) au Palais impérial est une coutume traditionnelle au Japon. Organisée pour la première fois en 1267, la cérémonie est plus régulière durant l’époque d’Edo (1603-1867), pour finalement être annuelle depuis la restauration de Meiji de 1868.

Les poèmes y sont lus non seulement au Japon, mais dans le monde entier. Les poèmes sont récités en présence de Leurs Majestés l'Empereur et l'Impératrice, ainsi que du reste de la famille impériale. Ensuite, l’Empereur et l’Impératrice récitent leurs propres poèmes. Cette cérémonie annuelle permet ainsi de lier le peuple à la famille impériale.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.