0

Votre panier est vide

News du Japon - 18 Janvier 2022

Anniversaire du séisme de Kobe (1995)

Un hommage a été organisé à Kobe pour marquer le 27e anniversaire du tremblement de terre de Hanshin, d'une magnitude de 7.3

À Kobe, un hommage a été organisé pour marquer l'anniversaire du grand tremblement de terre de Hanshin, dans la préfecture de Hyōgo.

Le tremblement de terre du 17 janvier 1995 à 5h46, de magnitude 7.3, a fait 6,434 morts dans la préfecture de Hyōgo et les régions alentours.


À Kobe, 3 000 lanternes en bambous ont été allumés par les habitants en hommage au tremblement de terre de Kobe de 1995

Alors avant l’aube 3,000 lanternes en bambous ont été allumés par les habitants en formant la date 1.17 (17 janvier) et le kanji 忘 qui indique que la population n'oublie pas ce tragique évènement.

Bien que le nombre de personnes ait été limité dû à la pandémie de coronavirus, des centaines de personnes ont observé une minute de silence dans le parc dans le parc Higashi Yuenchi de Chuo Ward, à 5h46, afin de rendre hommage aux victimes.

En plus des nombreux décès, le séisme a fait trois disparus, 10,000 blessés graves et près de 640,000 bâtiments touchés. Les bâtiments étaient aplatis, les viaducs d’autoroute et voies ferrées déracinés, et les maisons en bois effondrées prenaient feu. La zone portuaire ayant été endommagée, l’économie de la ville a aussi connu un effondrement, provoquant un exode des habitants de la région.

Après 27 ans, la ville continue de transmettre son devoir de mémoire aux générations futures et nouveaux habitants. En effet, 40% des actuels habitants de Kobe sont nés après le tremblement de terre ou viennent d’autres régions. Pour le maire de Kobe, Kizo Hisamoto, il faut continuer à se “pencher sur la question de savoir comment transmettre les expériences et les leçons du tremblement de terre à la génération suivante sans les perdre avec le temps, car le nombre de citoyens qui n'ont pas vécu la catastrophe augmente”.

Lors de l'événement commémoratif, Sakuto Tashiro, qui avait 10 ans à l’époque et a perdu sa sœur lors de la catastrophe, s’est souvenu des terribles scènes. En voyant sa maison s’effondrer il a eu “l'impression que c'était la fin du monde."

 

Nouveau Pringles saveur ragoût

Les japonais pourront acheter des Pringles au goût de ragoût à la crème

Le 24 janvier, les japonais pourront acheter des Pringles au goût de ragoût à la crème. Il s'agira de la première saveur à durée limitée de la marque en 2022 sur le marché japonais.

Le ragoût à la crème japonais (クリームシチュー kurimu shichu) est un plat très apprécié par le grand public au Japon. Popularisé à la fin de la guerre du Pacifique, il est utilisé pour apporter du calcium dans les déjeuners scolaires japonais. Il s’agit d’un aliment de base du yōshoku (洋食), qui est une cuisine occidentale avec une touche japonaise.

La recette est composée de sauce béchamel, de lait, de poulet, de légumes comme des carottes, des pommes de terre, des oignons et des pois verts.

Dans un communiqué de presse, la marque indique que ses nouvelles chips vont recréer la saveur réconfortante et douce du ragoût à la crème, avec le goût de lait et de fromage.

 

Alerte tsunami au Japon

Après la puissante éruption volcanique aux Tonga, le Japon est entré en alerte tsunami

Après la puissante éruption volcanique aux Tonga, le Japon était en alerte tsunami ce week-end. Alors que les îles Tonga sont à plus de 8,000 km de l’archipel japonais, les côtes pacifiques et orientales ont été touchées par des vagues, atteignant 1.2m de hauteur maximum.

Suite à l’éruption volcanique sous-marine, on observe, pour le Japon, seulement une trentaine de navires de pêche endommagés et quelques navires des préfectures de Kochi, Miyagi et Tokushima qui ont coulé.

Néanmoins, le pays du Soleil levant n’est jamais à l’abri de la menace d’un tsunami, en ayant déjà subi 30,000 pertes en 1498 pour une vague de 10 mètres dans la mer d’Enshū.

Plus récemment encore, en 2011, le Japon a subi un séisme et un tsunami de 40 mètres sur la côte du Tōhokuen. Aussi connu comme accident nucléaire de Fukushima, le pays connaît 22,000 décès. Un séisme de magnitude 9,0 déclenche un tsunami atteignant jusqu’à 40 mètres de hauteur, ravageant près de 600 km de côtes, des villes et zones portuaires sur son passage. Une vague de 14 mètres touche aussi la centrale nucléaire Fukushima Daiichi.

La reconstruction va nécessiter plusieurs années et son coût en fait le séisme le plus onéreux, devant celui de Kobe en 1995. Les pertes engendrées par cette catastrophe s’élèvent à 210 milliards de dollars.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.