0

Votre panier est vide

News du Japon - 10 Février 2022

Les distributeurs de plats surgelés à emporter se multiplient au Japon

Les distributeurs de plats surgelés à emporter au Japon

Alors que les restaurants japonais ont subi de strictes mesures sanitaires, la solution semble avoir été trouvée pour garder leur clientèle.

Plus de 1 000 distributeurs automatiques de plats surgelés à emporter ont été installés au Japon.

Pour compenser la perte de trafic, des distributeurs permettent aux clients de se servir eux-mêmes. La société Ringer Hut, par exemple, propose six types de repas surgelés dans son distributeur, situé devant son restaurant.

Ces plats sont prêts à être consommés en deux minutes et ont permis à l’enseigne de multiplier par deux et demi ses ventes de plats surgelés.

La chaîne, avec maintenant des distributeurs dans 25 restaurants, prévoit d’en installer 55 d’ici un an.

Ce type de service, les distributeurs automatiques de produits surgelés, présente une marge de croissance importante. Au Japon, on compte 2,5 millions de machines pour boissons non alcoolisées, mais seulement 70 000 machines servant des repas. Aux Etats-Unis, par exemple, on compte 3 millions de machines à boissons et 1,5 million de machines à repas.

Aussi, le Japon peut profiter de son taux de criminalité faible pour installer ces distributeurs en extérieur, contrairement à d'autres pays.

Un couvert innovant permet de manger facilement ses ramen

Fourchette-cuillère pour manger les ramens japonais

Si vous éprouvez des difficultés à manger vos ramen avec vos baguettes, pas d’inquiétude.

Les japonais, toujours aussi innovants, ont conçu des couverts spécifiques à la dégustation de nouilles japonaises. Il s’agit d’une sorte de fourchette-cuillère.

Celle-ci permet à la fois de récupérer des nouilles, mais aussi des garnitures et le bouillon qui accompagne le tout. Il existe plusieurs types de couverts, selon le budget. Les plus connus, de la marque Sugakiya, sont disponibles au prix de 1 980 yens (soit près de 15 euros). La fourchette “Scoon”, que l’on trouve dans le magasin Daiso, est à seulement 110 yens (0,76 euros).

Un restaurant-igloo accueille de nombreux visiteurs

Restaurant-igloo dans la préfecture de Nagano

La préfecture de Nagano, qui a accueilli les Jeux olympiques d’hiver en 1998, est mondialement réputée pour les adeptes de sports d’hiver.

Chaque année, durant la saison hivernale, une autre attraction rassemble les voyageurs : des vingtaines d’igloos dans le village Kamakura. Ceux-ci sont plus précisément des restaurants-igloos. Là-bas, est servi un repas local : le noroshi nabe (fondue à base de miso, légumes et viandes de porc).

Le déjeuner est servi pour 3 700 yens (environ 28 euros) et le dîner est à 4 200 yens (32 euros). Ce concept se clôture fin février, laissant place à des champs de riz lors des saisons suivantes.

L’avantage de ce type de restaurant, en période de pandémie, c’est qu’il respecte gestes barrières. Vous êtes réunis dans le même igloo, sans avoir de contact avec le reste de la clientèle.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.