0

Votre panier est vide

News du Japon - 1 Février 2022

La compagnie aérienne ANA lance ses avions Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba

La compagnie aérienne ANA lance ses avions Demon Slayer

La compagnie aérienne ANA (All Nippon Airways) collabore avec l’anime le plus populaire de l’année 2021 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba.

Les avions de la société seront habillés d’une décoration de la série animée à succès, avec de chaque côté de l'avion, un design différent. D’un côté, les personnages Tanjirō, Nezuko, Zenitsu et Inosuke, et de l’autre, Tanjirō (le personnage principal) représenté en noir et blanc.

Mais ce n’est pas tout, ANA offre un service unique : annonces à bord avec les voix des personnages, gobelets et menko aux motifs de l’anime. Il sera possible de regarder la saison 1 et ses 26 épisodes à bord, mais aussi d’écouter les chansons tirées de la bande originale de l’anime.

Junko Yazaw, chargé de l’expérience client chez ANA explique : “Nous sommes ravis de nous associer à Demon Slayer pour susciter l’enthousiasme et partager la culture japonaise avec un public large”. Dès le 30 janvier, les avions ont commencé à voler depuis l’aéroport de Haneda, à Tokyo.

L’anime Demon Slayer (ou Kimetsu no Yaiba) a littéralement cartonné au Japon. Devenu l’un des meilleurs animes en 2019 après sa sortie, un film basé sur la série de mangas sort “Demon Slayer : Le train de l’infini”. Ce dernier est le film le plus rentable de l’histoire du box-office japonais et film d’animation le plus rentable de tous les temps. La saison 2, plus qu’attendue, est actuellement en diffusion, en France notamment.


Le Yubi Zubon, un pantalon pour doigts

Le Yubi Zubon, un pantalon pour doigts

Le fabricant japonais Tama-Kyu, spécialiste des jouets en capsule et habitué aux jeux de mots pour ses gadgets insolites, a encore frappé.

Cette fois, son nouveau produit, le Yubi Zubon (yubi signifiant “doigts” et zubon pour “pantalon”) n’est certainement pas un jeu de mot. Il s’agit bel et bien d’un vêtement pour doigts au prix de 200 yens (1,55 euros) l'unité.

La gamme de “vêtements” comprend un jean, un short, deux types de jupes et un hakama (pantalon large pour homme, porté avec un kimono).

“Même vos doigts veulent être à la mode” a affirmé Tama-Kyu, promettant des matériaux lisse et doux, pour un confort optimal pour les doigts.

Et vous, n'avez-vous pas envie d'habiller vos doigts ?


La population de Tokyo, en baisse pour la première fois depuis 1996

Shibuya vide à cause du COVID-19

 Pour la première fois depuis 1996, la population à Tokyo a diminué en 2021. Avec une baisse de près de 48 600 personnes, atteignant un peu moins de 14 millions d’habitants, la capitale japonaise connaît sa première baisse depuis près d’un quart de siècle.

Le Japon s’est efforcé, depuis de nombreuses années, à relancer ses économies régionales afin d’empêcher la ville de Tokyo (déjà surpeuplée) d’accueillir encore plus de résidents.

Aujourd’hui, “grâce” au coronavirus, la population semble partir peu à peu de la capitale nippone, notamment pour rejoindre les petites villes et villages de l’archipel.

Avec le développement du travail à distance, les employés n’ont plus la nécessité de vivre dans la capitale et peuvent travailler de chez eux. Par exemple, chez Yahoo Japan Corp., dont le siège est situé dans la capitale, 90% des 8 000 salariés effectuent désormais du télétravail.

De plus, le coût de la vie dans la ville étant élevé, il est avantageux pour la population de vivre dans des plus petites villes.

La situation sanitaire est la principale raison de l’exode de la population tokyoïte. Certaines personnes, stressées à l’idée de prendre les transports en commun bondés en pleine pandémie, ont choisi de travailler à distance dans des villages. Aussi, des entreprises comme Pasona Group Inc. décentralisent leurs activités hors de Tokyo, notamment en raison des restrictions sanitaires.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.